Pueblos Blancos

 

Située au nord-est de la province de Cadix, la commune de Prado del Rey fait partie de l’itinéraire connu sous le nom de Pueblos Blancos. La ville se trouve au pied du système subbétique et est entourée des collines de Verdugo et de Las Lomas. Depuis le village, il est possible de voir les Sierras d’Algodonales, Zafalgar et Margarita, entre autres, ainsi que les villages d’Algar et d’Alcalá de los Gazules

Les premières traces de civilisation dans la région remontent aux colons du Paléolithique, puisque des restes de flèches, de haches et d’autres outils en silex ont été découverts. À l’époque romaine, la ville romaine d’Iptuci a été construite au sud du Prado del Rey, une ville qui est devenue si importante qu’elle a même frappé sa propre monnaie. L’arrivée des Phéniciens a conduit à l’exploitation des mines de sel, situées au sommet de la « Cabeza de los Hortales », atteignant une période de splendeur maximale. La ville a été détruite par Alfonso VII, alors qu’elle était sous la domination des Nasrides.

Le règne de Carlos III entraînera l’occupation des zones abandonnées. Ce serait le début de la municipalité de Prado del Rey telle que nous la connaissons aujourd’hui. La commune a connu des moments de splendeur, grâce à son exploitation agricole et à sa production de vin. À partir des années 1960, l’industrie de la maroquinerie s’est ajoutée, devenant le principal moteur de la production.

Découvrir

GASTRONOMIE ET ARTISANAT
FESTIVITÉS LOCALES
ROUTES
PATRIMOINE HISTORIQUE

Patrimoine Historique

L’Église de Nuestra Señora del Carmen

L’Église de Nuestra Señora del Carmen est le temple religieux le plus caractéristique de la ville. Construite en 1830 grâce aux dons des habitants du quartier, elle se compose de trois nefs séparées par des piliers et des arcs en plein cintre. Sur son autel principal se trouve la sculpture de la Virgen del Carmen, patronne du Prado del Rey, qui date de 1630. Les images de la Virgen de los Dolores et du Rosario se trouvent également dans ce sanctuaire.

Fontaine d’Allá

La Fontaine D’Allá, sœur de la Fontaine d’ Acá et située dans la même rue, possède un seul bec qui traverse l’œil d’une pierre de moulin et d’où l’eau coule avec un bon niveau de débit tout au long de l’année. Le mur est en pierre et est encadré par deux pilastres et un fronton néoclassique.

Grenier des Cultivateurs

Le Grenier des Cultivateurs est le plus ancien bâtiment de la municipalité, construit en 1789. Il servait d’entrepôt pour les céréales qui étaient ensuite distribuées aux habitants de la ville en période de pénurie alimentaire.

Grenier des Cultivateurs

Le Grenier des Cultivateurs est le plus ancien bâtiment de la municipalité, construit en 1789. Il servait d’entrepôt pour les céréales qui étaient ensuite distribuées aux habitants de la ville en période de pénurie alimentaire.

Fontaine d’Acá

La Fontaine d’Acá, également connue sous le nom de Fontaine de Don Joaquín, est une construction emblématique en pierre composée de trois tambours et soutenue par deux arcs semi-circulaires. Aujourd’hui, l’eau ne coule de ses becs qu’en cas de fortes pluies, car son débit provenait et est extrait d’un puits public construit dans le parc Blas Infante.

Aire de jeux

Prado del Rey dispose d’une aire de jeux pour enfants où les petits peuvent s’amuser et profiter des vues sur le Colline Verdugo.

Salines et le Site Archéologique d’Iptuci

À 6 kilomètres du Prado del Rey se trouvent les Salines et le Site Archéologique d’Iptuci, vestiges historiques d’une colonie turdétaine datant de la fin du IIe siècle av. C’est pendant l’occupation romaine qu’elles ont connu son moment de plus grande splendeur. Aux 8e et 9e siècles, elles ont joué un rôle défensif contre les musulmans qui l’occupaient à l’époque. La ville a été détruite en 1133 par les troupes d’Alfonso VII, ce qui a précipité son déclin et son abandon.

Routes

Chemin du Pèlerinage

Le Chemin du Pèlerinage est constitué de zones modifiées dominées par des champs de céréales et des oliveraies. Après avoir entamé la descente, le pâturage et la garrigue s’imposent, ce qui en fait un lieu idéal pour l’élevage. L’itinéraire passe par les salines d’Iptuci, d’où l’on peut apprécier des vues sur le Cabeza de Hortales et la Sierra de la Silla.

Belvédère de la Sierra

Le Belvédère de la Sierra est un balcon naturel situé au nord de la ville, à l’un des points les plus élevés du centre ville. De là, on peut voir la municipalité et une grande partie de la Sierra de Cadix.

Chemin de la Ferme

Le Chemin de la Ferme est un itinéraire d’environ 7 km qui emprunte un voie large et facilement accessible qui entoure la Colline des Castillejos. Le chemin commence à descendre, puis entame une remontée progressive et se termine par une nouvelle descente. Le long de l’itinéraire, nous trouvons une grande variété d’espèces d’arbres telles que des pins, des lentisques, des chênes galliques, des chênes verts et des caroubiers.

Chemin de la Fontaine

Le Chemin de la Fontaine est l’un des itinéraires ayant la plus longue histoire à Prado del Rey, car il a été utilisé pendant des siècles par les bergers et les voyageurs. Le long de son parcours, les marcheurs s’arrêtaient pour boire à ses sources, d’où l’eau jaillissait directement de la terre. Ce chemin urbain traverse les environs de la commune.

Sentier et belvédère du Colline Verdugo

Le chemin au Colline Verdugo est un itinéraire qui part de la Place de la Constitution, dans la vieille ville. Nous prenons le chemin qui mène à la zone industrielle pour commencer l’ascension et, une fois le chemin entamé, nous faisons un détour qui nous permettra de traverser les vestiges de bâtiments datant de l’époque de la fondation de la municipalité. Le long de ce chemin, nous atteindrons la ferme de La Granja. Ce bâtiment, construit sur la Loma de los Castillejos, était à l’origine une plantation d’oliviers, qui appartenait au Couvent de Saint Jerónimo de Bornos. Le bâtiment a été reconstruit en 1940 et présente aujourd’hui un caractère résidentiel éminent, avec un jardin et des éléments typiques de l’architecture rurale andalouse. Sur le chemin du retour au Prado del Rey, nous passerons par le Port del Albercón. Le long du chemin, nous rencontrerons des vergers et des pâturages. Le long du Colline Verdugo, nous serons accompagnés par une forêt méditerranéenne.

Belvédère de l’Égalité

Le Belvédère de l’égalité est situé au sud-est de la commune, d’où l’on peut avoir une vue panoramique sur le Prado del Rey, une partie de la campagne et le Colline Verdugo, un repère géologique qui protège la ville des vents violents.

Chemin del Pilar de los Playeros

Le chemin del Pilar de los Playeros part du centre ville pour rejoindre la source d’eau avec une fontaine à deux becs qui donne son nom à ce chemin. Cette fontaine se trouve sur le côté de la route A-373R, qui relie la ville à Villamartín.

Chemin de las Lomas

Le Chemin de las Lomas est un itinéraire qui traverse une forêt méditerranéenne typique, où prédominent les chênes verts, les chênes rouvres et le maquis. À ses différents arrêts, nous pouvons profiter de vues sur la Sierra, le Labradillo, la Sierra Margarita, la forêt de pins, le Mont Albarracín et le Simancón. A la fin de la route, nous trouverons la Cabeza de Hortales sur la droite.

  • Gastronomie
  • Artisanat

Festivités Locales

Concours National de Chant par ‘Serranas’

Il a toujours lieu le dernier samedi du mois d’août. Ce concours est unique par sa modalité, la Serrana, comme les autres palos flamencos, provient d’anciennes coplas ou rondeaux populaires du deuxième tiers du XIXe siècle et a été adaptée au genre flamenco. Au XVIe siècle déjà, il existait un chant lyrique appelé la serranilla, dont la composition littéraire semble très proche de celle de la Sierra.

Soirée

Il s’agit de la fête la plus caractéristique de la ville, organisée en l’honneur de notre patronne, la Virgen del Carmen, et elle est un exemple de l’idiosyncrasie de la municipalité. C’est un mélange de musique, dévotion, divertissement et de retrouvailles, car de nombreux habitants qui vivent dans d’autres communes profitent de ces journées pour visiter la ville.

Foire du miel

Elle se tient à Prado del Rey le week-end le plus proche du Pont du Pilar au mois d’octobre et offre une occasion unique, réunissant apiculteurs, scientifiques et techniciens, exposition apicole et actualité du secteur.

Foire de Septembre

À l’origine, il s’agissait d’une foire au bétail, mais au fil des ans et avec l’arrivée de la mécanisation, elle a peu à peu perdu cette appellation pour devenir aujourd’hui une foire au caractère andalou authentique, où le défilé des chevaux et des calèches orne le chemin de la foire. Elle a toujours lieu le premier week-end de septembre.

Pèlerinage

Le Pèlerinage de Prado del Rey en l’honneur de Saint Isidro Labrador est considéré comme l’un des plus importants de la Sierra de Cadix, lors de cette célébration, les résidents et les visiteurs de la ville font le Chemin du Pèlerinage en chariots, charrettes, à cheval ou à pied, vers le Llano de Saint Ignacio, après l’arrivée des pèlerins une soirée a lieu, une fois terminée ils retournent vers la ville. Ce pèlerinage passe par deux parcs naturels, Grazalema et Los Alcornocales. Il a lieu le premier dimanche après le 15 mai.

Concours des Soupes ‘Cocías’

Ce festival a lieu en mars en l’honneur du saint patron Saint José. Ce jour-là, une réunion conviviale est organisée sur la Place de la Constitution où les participants préparent des soupes ‘cocías’, un plat typique de la région, et les plats sont dégustés par un jury qui décide du gagnant.

Carnaval

Le Carnaval est un festival qui est actuellement en plein essor, pendant le week-end de sa célébration les rues de la municipalité sont pleines de chants et de couleurs, les groupes locaux chantent dans les différents établissements et rues de notre ville, au sein de ce festival il y a un concours de carnaval, un défilé et les groupes se produisent dans les différentes rues de la municipalité, la remplissant de joie.

Semaine Sante

Lors de cette fête religieuse, la ville compte cinq confréries qui font la procession, un nombre important compte tenu du fait que sa population ne dépasse pas 6.000 habitants. Comme dans tous les villages d’Andalousie, dévotion et culture se mêlent dans les différentes stations pénitentiaires et les processions processionnelles. Comme particularité à souligner, le dimanche de la Résurrection, il n’y a pas de procession de l’image du Jesús ressuscité, c’est notre Sainte Patronne, la Virgen del Carmen.

Semaine Commémorative

Les activités liées à la fondation de la municipalité, les conférences, les expositions, les jeux populaires, la désignation des colons de l’année, …. toutes ces activités se déroulent autour du 29 avril, date de la fondation de Prado del Rey.

Fin d’année

C’est une autre célébration unique. Les habitants et les visiteurs se déguisent pour dire adieu à l’année et mangent du raisin sur la Place de la Constitution au son de l’horloge de l’église. Tout au long de la nuit, la place se transforme en une véritable fête, où jeunes et moins jeunes célèbrent le début de la nouvelle année jusqu’aux premières heures du matin.

Artisanat

ARTISANAT

La production d’articles en cuir est actuellement la principale activité économique de la ville. Dans les années 1960, les premiers ateliers ont commencé à s’installer et c’est alors qu’Ubrique, l’autre grand producteur de maroquinerie, a jeté son dévolu sur la main-d’œuvre du Prado. Une décennie plus tard, les artisans du cuir ont commencé à s’associer pour créer leurs propres usines à Prado del Rey. La municipalité compte actuellement soixante entreprises qui travaillent le cuir, principalement des peaux de mouton, de chèvre et de vache.

Gastronomie

GASTRONOMIE

Grâce à la qualité des produits propre des zones montagneuses, on prépare des recettes uniques de grande saveur, qui constituent l’une des grandes attractions touristiques de la région. Parmi les plats qui composent le menu du Prado del Rey, nous trouvons le salmorejo, la ‘sopa cocida’ d’asperges ou de tomates; le ragoût de fèves, de gigots ou de choux; les abats de chèvre ou de dinde, le ragoût de tagarninas, le lapin aux tomates ou les pajarillas.

Que faire

Prado del Rey

Grenier des Cultivateurs

Le Grenier des Cultivateurs est le plus ancien bâtiment de la municipalité, construit en 1789. Il servait d’entrepôt pour les céréales qui étaient ensuite distribuées aux habitants de la ville en période de pénurie alimentaire.

Prado del Rey

Grenier des Cultivateurs

Le Grenier des Cultivateurs est le plus ancien bâtiment de la municipalité, construit en 1789. Il servait d’entrepôt pour les céréales qui étaient ensuite distribuées aux habitants de la ville en période de pénurie alimentaire.

Prado del Rey

Aire de jeux

Prado del Rey dispose d’une aire de jeux pour enfants où les petits peuvent s’amuser et profiter des vues sur le Colline Verdugo.

Prado del Rey

Salines et le Site Archéologique d’Iptuci

À 6 kilomètres du Prado del Rey se trouvent les Salines et le Site Archéologique d’Iptuci, vestiges historiques d’une colonie turdétaine datant de la fin du IIe siècle av. C’est pendant l’occupation romaine qu’elles ont connu son moment de plus grande splendeur. Aux 8e et 9e siècles, elles ont joué un rôle défensif contre les musulmans qui l’occupaient à l’époque. La ville a été détruite en 1133 par les troupes d’Alfonso VII, ce qui a précipité son déclin et son abandon.

Prado del Rey

Fontaine d’Allá

La Fontaine D’Allá, sœur de la Fontaine d’ Acá et située dans la même rue, possède un seul bec qui traverse l’œil d’une pierre de moulin et d’où l’eau coule avec un bon niveau de débit tout au long de l’année. Le mur est en pierre et est encadré par deux pilastres et un fronton néoclassique.

Prado del Rey

Fontaine d’Acá

La Fontaine d’Acá, également connue sous le nom de Fontaine de Don Joaquín, est une construction emblématique en pierre composée de trois tambours et soutenue par deux arcs semi-circulaires. Aujourd’hui, l’eau ne coule de ses becs qu’en cas de fortes pluies, car son débit provenait et est extrait d’un puits public construit dans le parc Blas Infante.

Comment s’y rendre

Prado del Rey est une ville située au nord-est de la province de Cadix, très proche de Séville au nord et de Malaga à l’est. Son emplacement permet d’accéder facilement à la municipalité depuis différentes régions d’Andalousie.

Depuis Séville, la N-IV nous permettra de rejoindre la municipalité de la manière la plus rapide.

Depuis Cadix, prendre l’AP-4 puis l’A-382 pour rejoindre Prado del Rey. 

Depuis Jerez de la Frontera, nous suivrons la route tracée par la A-382 et la A-372.

Depuis Malaga, l’itinéraire le plus court est la A-357, puis la Carretera d’Antequera ou A-384.

Depuis Ronda, prendre la A-374 et la CA-8102 pour rejoindre la ville.

La société DAMAS dispose d’une ligne interurbaine reliant Séville, Cadix et Jerez de la Frontera au Prado del Rey. Vous pouvez trouver toutes les informations sur l’itinéraire sur leur site web. 

 
Dans cette zone
0
ROUTES
0
BELVÉDÈRES
0
HÉBERGEMENTS
0
RESTAURANTS

Hébergements

Restaurants

Découvrir Prado del Rey