Pueblos Blancos

 
La municipalité, située au nord de la province, constitue l’épicentre de l’un des sites naturels les plus précieux et les plus visités du sud de l’Europe, le Parc Naturel de la Sierra de Grazalema. Une enclave historique qui remonte à plusieurs siècles et dont les vestiges sont encore présents sous la forme d’un demi-kilomètre de route médiévale, de fours à chaux ou de constructions en pierre calcaire appelées « neveros ». Résultat du passage de différentes civilisations au fil du temps, la municipalité possède une intrigue urbaine diversifiée, reflet de différentes cultures, et un ensemble d’édifices religieux d’une grande beauté. L’environnement naturel qui entoure Grazalema offre des vues uniques depuis les différents points de vue que l’on peut visiter le long des sentiers de randonnée qui traversent sa géographie. La gastronomie de la ville repose sur un large éventail de produits issus de son jardin maraîcher, de fruits et de légumes cultivés de manière traditionnelle, qui donnent à ses plats une saveur puissante et unique. Ragoûts, charcuterie, gibier, fromages et une variété de sucreries faites maison font partie du menu local, qui vise à satisfaire tous les palais.

Découvrir

GASTRONOMIE
FESTIVITÉS LOCALES
ROUTES
PATRIMOINE HISTORIQUE
  • Nature
  • Belvédères
  • Routes

Patrimoine Historique

Chaussées médiévales

Grazalema possède également un demi-kilomètre de routes médiévales, qui étaient les principales voies d’accès direct à la municipalité jusqu’à récemment. Le parcours pavé suit la rivière Guadalete et nous immerge dans la nature de la Sierra de Cadix, accompagnés de différents éléments de la flore locale.

Lavoir Publique

Le lavoir publique de Grazalema est situé dans la partie basse de la ville, dans le quartier Nasrid. Il est composé de seize bassins, huit par ligne et attachés les uns aux autres. Ce lavoir, vers les années 1950, lorsqu’il n’y avait pas d’eau dans les maisons, était utilisé par les femmes « jopiches ». Au son du tintement des eaux claires du Guadalete et le savon à la main, les femmes de Grazalema étaient les protagonistes d’un rituel à forte charge sociale, puisque c’est au lavoir qu’ils parlaient de ce qui se passait dans la ville.

Logements de Grazalema

Les maisons de Grazalema ont tendance à suivre un style architectural similaire, composé de deux étages, avec des toits de tuiles et les murs blanchis à la chaux caractéristiques des Pueblos Blancos. La disposition des maisons dans la localité donne lieu à des rues étroites et des sols pavés, dont le centre est la Place d’Espagne.

Fours à chaux

Dans les environs de la municipalité, nous pouvons trouver des exemples de son histoire, comme les « neveros », des constructions qui étaient utilisées pour conserver la glace le plus longtemps possible. Ou encore les fours à chaux, des fours en pierre que l’on trouve sur certaines routes environnantes et qui servaient à extraire la chaux du calcaire.

Fontaines

Plus de cinquante fontaines se trouvent dans les rues de Grazalema. Un élément essentiel du paysage de cette ville qui, pendant des siècles, a donné vie aux habitants et à leur bétail, servant de lieu de rencontre et d’histoires. Des fontaines de pierre, de maçonnerie et de bronze qui ont traversé les années et constituent une agréable découverte pour ceux qui veulent connaître l’histoire de la ville.

Gastronomie

Fromages

Considérée comme l’un des joyaux de la couronne gastronomique de la ville, la production artisanale de fromage se distingue par l’intensité de son goût et de sa texture. Élaborée à partir de lait de brebis Merino grazalemeña et de chèvres Montejaqueña, la production laitière a obtenu une reconnaissance internationale distinguée.

Soupe à l’ail, salaisons et gibiers

La qualité des produits agricoles, ainsi que la tradition de la culture et de la production de légumes font de la commune une destination gastronomique obligatoire. Grazalema propose des plats traditionnels tels que la soupe à l’ail, qui servait de subsistance aux ouvriers dont le travail dans les champs marquait la dureté de la journée. Les viandes de gibier et les salaisons de haute qualité, obtenues par l’abattage traditionnel des porcs, ont acquis un statut important dans la région.

Soupe de Grazalema

Sans aucun doute, le plat star et le plus traditionnel de la ville est la soupe de Grazalema. Une recette à base de bouillon de ‘puchero’, accompagnée de saucisse montagnarde, du pain « asentao », de menthe et d’œufs durs. Ce plat a été présent dans les cuisines de nombreuses générations de la ville, étant le meilleur reconstituant après une journée de travail dure et froide.

Amarguillos, petits pains aux amandes et cubes

Pour les amateurs de sucreries, la commune produit ses célèbres amarguillos (petites boules d’amandes moulues) qui, avec les brioches aux amandes et les cubiletes (massepains fourrés aux confiture de cheveux d’ange ou au chocolat), complètent une carte pleine de saveurs et de qualité dans chacun de ses produits.

Nature

Pinsapar

Le titre d’une des 50 merveilles naturelles du monde est plus que justifié, car la Sierra de Cadix abrite un grand nombre d’espèces de flore. Chênes-lièges, chênes verts, saules et frênes baignent les paysages de l’enclave. Sans aucun doute, la Sierra de Grazalema a pour principal protagoniste le Pinsapar, qui relie la ville à Benamahoma. Il s’agit d’une route praticable à pied qui abrite la plus grande concentration au monde de sapins espagnols, un type de sapin à la couleur verte intense et à la forme pyramidale qui donne au paysage sa touche caractéristique.

Campobuche

C’est un itinéraire confortable, surtout pour les enfants. Dans la première section de l’itinéraire, vous trouverez de petites maisons et des terres consacrées au travail agricole avec des vergers et diverses plantations.

Plus tard, des pins parasols et quelques chênes-lièges dominent le paysage. C’est une excellente zone pour l’observation des oiseaux, tels que les guêpiers d’Europe, les geais des chênes et les oiseaux de proie. Après une montée modérée, nous commençons à descendre vers le Llano de Campobuche, où passe la rivière Campobuche ou Gaduche.

Sur la plaine, il y a un panneau explicatif qui explique les différents aspects du liège, car à partir d’ici il y a beaucoup de chênes-lièges. L’itinéraire se termine sur cette plaine, un endroit idéal pour un pique-nique ou pour observer la faune environnante.

Rive de Gaidóvar

Cette vallée a traditionnellement été une zone fertile, caractérisée par ses vergers, en raison de l’abondance d’eau et de moulins. Les amandiers se distinguent par leur floraison en hiver, qui émaille le paysage de couleurs.

Mouton Mérinos de Grazalema

L’une des grandes icônes de Grazalema est le mouton mérinos de Grazalema, qui est inclus dans le schéma des Races Indigènes Spécialement Protégées. Acclimatée aux écosystèmes à basse température, cette brebis est le principal fournisseur du célèbre fromage de la commune, inscrit au Catalogue Espagnol des Fromages.

Musée Textile de Grazalema

La laine de Grazalema, réputée pour sa qualité, est utilisée pour fabriquer l’un des produits les plus emblématiques de la ville, les couvertures. Sa reconnaissance était telle au cours des siècles passés qu’un développement de l’industrie textile s’est produit, que l’on peut voir aujourd’hui au Musée Textile de Grazalema.

Belvédères

Belvédère des Asomaderos

Dans le centre historique de Grazalema se trouve le Belvédère des Asomaderos, d’où l’on peut admirer la Serranía de Ronda et la route médiévale, qui se trouve au pied de la ville. Ce paysage est également le cadre de la reconstitution de José María Hinojosa « El Tempranillo ».

Belvédère El Tajo

L’un des endroits les plus visités en été est le mirador d’El Tajo, car la piscine municipale se trouve à proximité. Dans un environnement dominé par le calcaire, c’est un luxe de profiter d’une baignade rafraîchissante avec les vues offertes par ce mirador, d’où l’on peut voir la Serranía de Ronda à travers la vallée de Guadalete. Ce point de vue peut également être apprécié à une altitude plus élevée pendant le reste de l’année. Le long du chemin, il y a un barrage, la route médiévale et une multitude d’espèces d’oiseaux qui nous accompagneront tout au long du parcours.

Puerto del Boyar

L’un des points les plus représentatifs de la Sierra de Grazalema est le Puerto del Boyar. Avec une altitude de 1.103 mètres, il offre une vue plongeante sur des paysages inoubliables tels que le Corredor del Boyar, le Saut du Chevrier, le Château d’Aznalmara ou la Sierra d’Albarracín.

Belvédère du Saint

Le Belvédère du Saint a une forte essence religieuse, car il a été le protagoniste du Chemin de Croix il y a des siècles. Dans une partie de ses pavés, on peut encore voir des piédestaux et des plinthes qui étaient utilisés pour placer la croix.

Belvédère des Peñascos

Avec des vues spectaculaires sur le Grand Rocher et la vallée de Guadalete, le Belvédère des Peñascos est l’endroit idéal pour profiter de la richesse du paysage.

Belvédère de Puerto de las Palomas

Entre Grazalema et Zahara de la Sierra, on trouve le Belvédère de Puerto de las Palomas. Culminant à 1.189 mètres, ce balcon géographique survolé par des oiseaux de proie, nous permet de voir différents paysages comme la Gorge Verte, le Mont Prieto ou les Pics du Simancón, entre autres.

Routes

Route Grotte de Deux Portes

Le parcours commence peu avant d’arriver au camping Tajo Rodillo, où se trouve le panneau de la Vallée del Endrinal. Sur cet itinéraire, vous traverserez une forêt de pins reboisée.
Vous monterez à une altitude de 1239 mètres, dans un lieu formé par un pont rocheux issu de la dissolution de la chaux due à la pluie pendant des milliers d’années.

Le long du parcours, vous verrez des oliviers sauvages, des caroubiers, des mûriers, des chênes verts, des ‘cornicabras’, des fougères…

Route du Bastion

La Route du Bastion commence dans les environs de Benamahoma en direction d’El Torreón, un balcon géologique unique offrant des vues sur la Sierra de Cádix. Le long de la route, nous pourrons voir différentes espèces d’oiseaux de proie, ainsi que des chèvres de montagne, car il s’agit de leur habitat naturel. Au cours de l’ascension, vous remarquerez des changements dans la végétation, typiques des zones calcaires. Le parcours demande un effort considérable, mais, avec une extrême prudence, nous serons récompensés par des paysages inoubliables.

Route du Belvédère du Saint

La Route du Belvédère du Saint est une expérience spirituellement enrichissante, ainsi qu’une occasion unique de contempler la Sierra du Endrinal, l’un des plus beaux endroits de Grazalema. L’itinéraire suit les traces de l’ancienne route du Chemin de Croix. Le chemin pavé est bordé de vieux piédestaux où la croix reposait pendant les stations de pénitence. Au sommet se trouve la statue du Sacré-Cœur de Jésus, dans une aire de repos d’où l’on peut contempler des lieux tels que Grazalema, le Puerto de las Palomas, le Grand Rocher ou la Colline de Saint Cristóbal.

Route du Simancón et de l’Horloge

Le Simancón et l’Horloge sont situés dans la Sierra del Endrinal, respectivement à 1561 et 1513 m d’altitude.
Pour les atteindre, il faut marcher sur un chemin ascendant qui longe la pente de la paroi presque verticale du Grand Rocher. Ce chemin mène aux Llanos del Endrinal. La végétation arboricole de cette zone est reboisée avec des pins. En ce qui concerne la faune, il convient de mentionner le présence de la chèvre de montagne dans les rochers.

Route du Llanos de Rabel

La Route du Llanos de Rabel est parfaite pour profiter sans trop d’effort et vous permet de pénétrer dans la forêt de sapins espagnols qui atteint la Sierra del Pinar. Un paysage qui mêle les ruisseaux et les sources à la faune et à la flore locales.

Route Colline Coros

Le chemin commence au Col des Colombes lui-même. L’itinéraire suit un chemin étroit à travers de l’herbage et fourré, qui mène au sommet du Colline Coros, où se trouve un sommet géodésique, d’où l’on peut également apprécier le paysage impressionnant.

Quant à la flore, sur les pentes les plus ombragées, on trouve une végétation plus dense, principalement des aubépines et des chênes verts, et dans les zones ensoleillées, la végétation est composée de chêne de garrigues, de sauge de Jérusalem et ciste cotonneux.

Festivités Locales

Pèlerinage de Saint Isidro Labrador

La ville de Grazalema fait ses adieux au mois de mai et accueille l’été avec l’une de ses fêtes religieuses, le Pèlerinage de Saint Isidro Labrador. Une procession à El Soto, où paroissiens et curieux se réunissent pour une journée de célébration et de festivités autour de la figure du saint patron des agriculteurs. Les offrandes, les prières et les tambours remplissent les rues de la ville.

Fêtes Majeures

À la fin du mois d’août, la ville se pare de ses plus beaux atours pour les Fêtes Majeures, qui sont le point culminant de la saison estivale. Pendant quatre jours, la ville célèbre la patronne du village, Nuestra Señora de los Ángeles, ce qui implique le transfert de son icône de l’ermitage à l’église paroissiale. Bals populaires, dégustations et corridas complètent l’esprit religieux de cette fête.

Semaine Sante

L’une des traditions les plus répandues et les plus célèbres d’Andalousie, la Semaine Sante, à un poids important dans la ville. La procession de Nuestro Padre Jesús Nazareno et María Santísima de los Dolores implique la congrégation des croyants qui parcourent les rues du village dans une atmosphère imprégnée de sentiment et de religiosité.

Fêtes del Carmen

Au mois de juillet ont lieu les Fêtes del Carmen, l’une des célébrations les plus populaires parmi les habitants de Grazalema. Une tradition profondément enracinée qui culmine avec le traditionnel Lundi du Taureau de Corde, où un taureau attaché avec des cordes est libéré et court dans les rues de la municipalité accompagné de coureurs spontanés qui courent à côté de l’animal. La fête se déroule dans le respect de l’intégrité de l’animal, ce qui en fait l’un des événements locaux les plus traditionnels.

Recréation Historique « Sang et Amour dans la Sierra »

Une fois la saison estivale terminée, Grazalema revit chaque année l’un des épisodes qui ont le plus marqué l’histoire de la ville. En octobre, pendant trois jours, plus d’un demi-millier de personnes participent à la reconstitution de la vie de José María Hinojosa « El Tempranillo », l’une des figures les plus connues du banditisme romantique andalou, qui a vécu dans la Sierra au milieu du XVIIe siècle.

Églises

Église de Nuestra Señora de la Aurora

Datant du XVIIe siècle et considérée comme l’un des joyaux du patrimoine local, l’Église de Nuestra Señora de la Aurora a été construite grâce aux contributions et à la religiosité des paroissiens. En raison de son ancienneté, elle a été le témoin de moments historiques très importants, comme la guerre d’indépendance, où elle a été le théâtre d’affrontements entre les deux camps.

Églises de Nuestra Señora de la Encarnación

La plus ancienne église de Grazalema est celle de Nuestra Señora de la Encarnación. Construite en 1614, sous un temple mudéjar, c’est la basilique du patron de la ville, Saint Atanasio.

Église de Saint José

Ce sont les frères carmélites déchaussés qui ont promu la création de l’Église de Saint José, adjacente au Couvent d’El Carmen, dans ce qui était alors la périphérie de la ville.

Ermitage de Nuestra Señora de los Ángeles

L’Ermitage de Nuestra Señora de los Ángeles a été construit en 1889. Selon les légendes locales, c’est un berger qui a trouvé une icône de la vierge sur le site où la chapelle a été construite par la suite.

Église de Saint Juan

Au XVIIe siècle, on a construit l’Église de Saint Juan, qui est influencée par l’architecture mudéjar, ce qui donne lieu à des spéculations quant à la possibilité qu’une mosquée ait occupé le même site que le temple auparavant. Elle a servi d’hôpital pendant les épidémies de choléra du XIXe siècle.

Que faire

Grazalema

Rive de Gaidóvar

Cette vallée a traditionnellement été une zone fertile, caractérisée par ses vergers, en raison de l’abondance d’eau et de moulins. Les amandiers se distinguent par leur floraison en hiver, qui émaille le paysage de couleurs.

Grazalema

Recréation Historique « Sang et Amour dans la Sierra »

Une fois la saison estivale terminée, Grazalema revit chaque année l’un des épisodes qui ont le plus marqué l’histoire de la ville. En octobre, pendant trois jours, plus d’un demi-millier de personnes participent à la reconstitution de la vie de José María Hinojosa « El Tempranillo », l’une des figures les plus connues du banditisme romantique andalou, qui a vécu dans la Sierra au milieu du XVIIe siècle.

Grazalema

Fours à chaux

Dans les environs de la municipalité, nous pouvons trouver des exemples de son histoire, comme les « neveros », des constructions qui étaient utilisées pour conserver la glace le plus longtemps possible. Ou encore les fours à chaux, des fours en pierre que l’on trouve sur certaines routes environnantes et qui servaient à extraire la chaux du calcaire.

Grazalema

Mouton Mérinos de Grazalema

L’une des grandes icônes de Grazalema est le mouton mérinos de Grazalema, qui est inclus dans le schéma des Races Indigènes Spécialement Protégées. Acclimatée aux écosystèmes à basse température, cette brebis est le principal fournisseur du célèbre fromage de la commune, inscrit au Catalogue Espagnol des Fromages.

Grazalema

Fêtes Majeures

À la fin du mois d’août, la ville se pare de ses plus beaux atours pour les Fêtes Majeures, qui sont le point culminant de la saison estivale. Pendant quatre jours, la ville célèbre la patronne du village, Nuestra Señora de los Ángeles, ce qui implique le transfert de son icône de l’ermitage à l’église paroissiale. Bals populaires, dégustations et corridas complètent l’esprit religieux de cette fête.

Comment s’y rendre

La municipalité de Grazalema est située au nord-est de la province et dans le Parc Naturel de la Sierra de Grazalema.

Depuis Séville, l’A-375 est l’itinéraire le plus rapide pour s’y rendre..

Depuis Cadix, prendre la A-372.

Depuis Jerez de la Frontera, l’itinéraire le plus court consiste à emprunter la A-382, puis la A-372.

Depuis Malaga, prendre la A-357 et la A-367.

Depuis Ronda, l’A-374 et l’A-372 sont le moyen le plus rapide de se rendre à Grazalema.

La société de transport interurbain DAMAS propose des liaisons vers Grazalema depuis Malaga et Ronda. Des informations sont disponibles sur leur site web

Dans cette zone
0
ROUTES
0
BELVÉDÈRES
0
HÉBERGEMENTS
0
RESTAURANTS

Hébergements

Restaurants

Découvrir Grazalema